Dojo Kun

Généralement crédité à Gichin Funakoshi (certains l’attribuant plutôt à Kanga Sakukawa, un amateur d’Okinawa du XVIIIe siècle), le dōjō kun se présente sous la forme de cinq principes, récités à la fin de chaque cours de Karaté Shotokan, ayant pour but de donner un contexte éthique à la pratique.

Les cinq règles en japonais sont :

一、人格完成に努むること

hitotsu, jinkaku kansei ni tsutomuru koto
一、誠の道を守ること

hitotsu, makoto no michi wo mamoru koto
一、努力の精神を養うこと

hitotsu, doryōku no seishin wo yashinau koto
一、礼儀を重んずること

hitotsu, reigi wo omonzuru koto
一、血気の勇を戒むること

hitotsu, kekki no yū wo imashimuru koto

Il existe de nombreuses traduction du dojo kun, on peut les traduire par :

  • Chacun doit s’efforcer d’atteindre la perfection
  • Chacun doit être loyal et protéger la voie de la vérité
  • Chacun doit entretenir un esprit d’effort
  • Chacun doit respecter les autres et l’étiquette
  • Chacun doit se garder d’un courage impétueux